Pourquoi créer des produits en éco-conception préventive ?

10 septembre 2020

Chez Gobi, depuis le tout début, nous avons voulu faire les choses bien. Cela voulait dire réinventer les codes, casser les idées reçues et créer des produits nouveaux, uniques, pensés pour l’utilisateur. Bons pour nos quotidiens certes, mais aussi sérieusement bons pour la planète. Pas en évaluant après coup pour faire mieux la prochaine fois, non, nous voulions éco-concevoir en amont.

Nous nous sommes donc engagés dans une démarche préventive de fabrication responsable.

Mais l’éco-conception : c’est quoi ?

L’éco-conception consiste à intégrer le facteur « environnement » dès la conception d’un produit ou d’un service. C’est le seul outil de l’économie circulaire qui permet de limiter les déchets et réduire les ressources avant l’étape de fabrication. C’est à la fois : 

  • évaluer les impacts (les “pollutions”) générées par les solutions existantes (celles qu’on veut remplacer). Pour pouvoir comparer après et être sûr qu’on propose mieux. Cela s’appelle définir « la référence ».
  • développer des produits en ayant scanné, dès leur phase de conception, tous les impacts environnementaux sur l’ensemble de leur cycle de vie. 
  • réduire au maximum les impacts les plus importants et lancer une démarche de progrès continu.

L’affaire est sérieuse !

Elle est cadrée par la norme internationale ISO/TR 14062 et s’appuie sur une approche : 

  • Multi étapes : étude du cycle de vie, de la conception, à l’utilisation jusqu’au recyclage 
  • Systémique : prise en compte de l’ensemble des composants
  • Multicritères : étude sur tous les impacts environnementaux significatifs

Le résultat ? La création d’un produit éco-conçu, soit un produit qui répond (mieux) aux besoins que ce qui existait avant en réduisant (beaucoup) les impacts négatifs pour la planète. Nous, en plus, nous nous sommes imposés de tout fabriquer en France. Pour créer de la valeur sociale et de l’impact économique local.

Brainstorming bouchon Gobi

Brainstorming eco-design pour la conception du bouchon

Pour nous accompagner dans cette fabrication responsable, nous nous sommes entourés des meilleurs alliés. Nous avons travaillé avec l’agence d’éco-conception MU pendant 9 mois. Une chercheuse spécialisée dans les enjeux sanitaires a également contribué aux choix des matériaux des Gobi, tandis que l’Ademe, agence de la transition écologique, a supervisé l’impact environnemental et la sécurité sanitaire de nos gourdes.

Quels sont les critères qui ont été mesurés sur le premier Gobi, le Gobi Original ?

Lors de l’éco-conception, les critères mesurés sont nombreux et dépendent du produit fabriqué. Nous avons suivi 13 indicateurs d’impacts potentiels sur l’environnement comme le changement climatique, la toxicité humaine, l’eutrophisation des eaux douces, ou encore la transformation des espaces naturels.

Grâce à ces mesures, le Gobi s’est révélé être une solution performante sur les indicateurs analysés. Pour 7 indicateurs sur 13, le gain potentiel est supérieur à 50%. Nous vous donnons 3 exemples de décisions précises à la suite de ces mesures :

  • Les efforts portés pour l’éco-conception de l’emballage ont permis de limiter les quantités de matériaux par Gobi. Par exemple, nous avons choisi d’emballer nos Gobi dans un sac kraft qui permettait à la fois de protéger le Gobi, d’imprimer le mode d’emploi et d’assurer le calage dans la boite d’envoi. Après quelques années, nous avons encore optimisé l’emballage puisque nous avons supprimé ce sac kraft pour ne garder qu’une bague « mode d’emploi » et un système de croisillons réutilisables.
Gobi et son premier emballage

Premier sac kraft pour emballer et présenter le Gobi Original

  • La quantité de matière utilisée a été réduite au minimum. Lors des premiers prototypes, l’épaisseur des parois a été challengée pour être affinée au maximum tout en conservant sa solidité. Cela a permis d’utiliser moins de matière et donc de ressources consommatrices d’énergie. Cela a également amélioré le poids du produit et donc sa mobilité, pour suivre l’utilisateur où qu’il se trouve.
  • Le choix de fabriquer en France est d’abord un choix d’impact socio-économique, c’est-à-dire la volonté de créer de l’emploi localement (et potentiellement des impacts sociaux par rapport à la qualité des conditions de travail et de sécurité) mais a aussi une incidence sur le plan environnemental. En imaginant un Gobi complètement optimisé en éco-conception mais fabriqué à l’autre bout du monde, nous aurions observé 10 à 20 % d’émissions de CO2 supplémentaire en moyenne, liés au transport et au mix énergétique. 

Comment évaluer le gain environnemental ?

Pour constater l’amélioration environnementale réalisée par l’éco-conception, il est nécessaire de mesurer une situation de référence, c’est-à-dire le produit que vise à remplacer l’innovation.

Pour Gobi, cette référence a été définie en s’appuyant sur la consommation moyenne d’eau hors foyer et hors repas. Pour chaque utilisateur et chaque lieu de consommation (itinérance, écoles, entreprises), les récipients généralement employés ont été identifiés qu’ils soient réutilisables ou jetables (bouteilles, verre, carafe, etc).

Nous avons ensuite évalué leurs impacts environnementaux.

En confrontant ces résultats à ceux du Gobi, nous avons été en mesure, dès l’amont du projet, d’en déduire ses points forts mais également ses faiblesses. Ainsi, cette méthode a permis d’arbitrer les choix de conception à toutes les étapes du développement et d’encadrer la démarche d’éco-conception pour que le Gobi soit une solution efficace pour l’environnement.

Le résultat ?

En 1 an d’utilisation, un Gobi permet d’éviter au bureau jusqu’à 3 kg de déchets et 7,7 kg de CO² par rapport à la référence (= ce que consomme les Français en moyenne). C’est un vrai geste engagé de l’adopter !

L’impact de fabrication du Gobi Original est compensé* en 5 mois d’utilisation, tandis que nos deux nouveaux modèles sont compensés en seulement 2 mois (pour le Street) et 3 mois (pour notre Gobi Indoor, en verre) !

* Compensé ? Nous ne vous demandons pas de planter des arbres à Bornéo ! Juste d’utiliser votre Gobi ! Comme nous connaissons tous les impacts de fabrication, nous pouvons vous dire à partir de combien de temps les pollutions que vous avez évité deviennent plus importantes que les pollutions provoquées par la fabrication de votre Gobi.

Vous souhaitez allez-plus loin ? Calculez votre impact !