Acheter français : les bonnes questions à se poser

18 novembre 2020

Vous avez envie de consommer plus local et de soutenir l’industrie française en cette période de crise économique ?

Vous avez bien raison, un achat (même de petit montant) peut avoir un grand impact positif ! Aux côtés d’autres entrepreneurs engagés, nous avons signé la tribune de la FIMIF pour soutenir les entreprises qui fabriquent en France en ces fêtes de fin d’année. En achetant local, vous favorisez la demande domestique et soutenez des conditions de travail saines tout en minimisant l’empreinte carbone de votre consommation (garantie sans trajet en avion :))

Mais il est parfois difficile de se repérer quand des drapeaux français apparaissent sur tous les produits du quotidien : « Marque française », « Made in France », « Conçu en France ». Outil marketing ou réelle relocalisation ?

Après vous avoir partagé les enjeux du Made in France, nous vous donnons les trois questions principales à vous poser, sur internet ou dans votre boutique préférée, pour être certain d’acheter français (hors-alimentation).

1. Le produit est-il labellisé ?

Au-delà du marquage purement volontaire encadrée par la réglementation européenne, certains professionnels souhaitent valoriser leurs produits et être plus visibles sur le marché grâce aux labels privés. Le label fait un travail d’audit régulier et certifie que le consommateur peut faire confiance à l’entreprise.

Les principaux labels du « Made in France » sont les suivants :

Origine France Garantie
  • Origine France garantie : Ce label, créé en juin 2010, repose sur deux critères cumulatifs. Le produit doit prendre ses caractéristiques essentielles en France. De plus, entre 50 et 100 % du prix de revient unitaire de ce produit sont acquis en France. L’audit est réalisé par un organisme certificateur indépendant. Origine France Garantie compte 2 000 gammes de produits certifiés.
France Terre Textile
  • France Terre textile : Le label France Terre Textile garantit qu’au minimum 75 % des étapes de fabrication (de la fabrication du tissu à la confection) ont été effectuées en France selon des critères de fabrication en circuit court, de qualité et RSE. Il rappelle que toutes les opérations de production ont la même importance (confection, tissage, etc.). Nos amis de 1083 sont par exemple labelisés chez France Terre Textile.
L'Excellence des savoir-faire français
  • Entreprise patrimoine vivant : Le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) est une marque de reconnaissance de l’État qui distingue les entreprises françaises aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence. Les entreprises françaises disposant du label EPV s’engagent à maintenir leur activité de production en France tout en promouvant l’identité à la française.

D’autres labels sont intrinsèquement liés à l’origine géographique et répondent à un cahier des charges très spécifique. 

L’Institut National de la Propriété Industrielle (avec qui nous avions discuté en octobre dernier) en homologue trois :

Important : Attention toutefois, une entreprise n’a parfois pas le temps, les moyens financiers ou l’énergie de se faire labelliser alors même qu’elle fabrique 100% en France. Chez Gobi par exemple, nous entamons des démarches pour être labellisé OFG 🙂 La recherche d’un label n’est donc pas l’unique question à se poser.

2. Son processus de fabrication est-il transparent et partagé ?  

91 % des Français considèrent important le fait qu’une entreprise indique à ses consommateurs que ses produits ont été fabriqués en France.

Sondage IFOP 2016 pour Pro France.

Une entreprise qui fabrique en France n’aura aucun problème à vous partager en toute transparence les certificats de ses matériaux ou son processus de fabrication. Renseignez-vous donc sur leur site internet et osez poser des questions ! 

Comme le souligne Charles Huet, président de la Carte Française, « le Made in France s’analyse à la maille produit et non à la maille entreprise ou groupe ou actionnariat ».

3. Quel est son prix ?

Et oui, tout simplement ! Acheter du Made in France, c’est souvent accepter de payer un produit à son juste prix. Un prix qui englobe certes moins d’intermédiaires mais qui rémunère des conditions de fabrication saines et durables ainsi que des investissements de long terme.

En effet, produire en France aujourd’hui revient souvent à réinventer et reconstruire une industrie. Chez Gobi, par exemple, il n’existait pas de « produits sur l’étagère ». Il a fallu investir dans des moules de fabrication uniques, convaincre un industriel de prendre part à notre aventure entrepreneuriale, etc. Et cette audace a un prix !

Vous nous faites confiance ? Pour toujours mieux vous accompagner dans votre consommation locale à l’approche des fêtes, nous avons rassemblé pour vous un collectif de belles marques Made in France autour d’une initiative unique : le #BleuBlancRougeFriday du 20 au 27 novembre pour des cadeaux qui comptent double !